5 situations du quotidien qui montrent que vous êtes presbyte

5 situations du quotidien qui montrent que vous êtes presbyte

Alors qu’il s’agit d’un phénomène naturel lié au vieillissement de l’œil, les personnes presbytes ont du mal à admettre ou à identifier qu’elles sont touchées par la presbytie. Si vous vous reconnaissez dans ces 5 situations, il est néanmoins peut-être temps de consulter un ophtalmologiste qui saura vous guider vers la meilleure correction.

DE PRÈS, TOUT VOUS PARAÎT FLOU
Le premier signe d’une presbytie est la difficulté à voir de près. Les caractères des boîtes d’emballage deviennent flous et vous avez du mal à manipuler les petits éléments, comme les aiguilles à coudre par exemple. Cela est dû à la perte d’élasticité de votre cristallin qui ne se bombe plus suffisamment pour vous assurer une bonne vision de près.

VOUS AIMERIEZ AVOIR LES BRAS PLUS LONGS
Le réflexe lorsque l’on rencontre des problèmes pour voir de près est d’éloigner le support le plus possible des ses yeux. Le cristallin ne remplissant plus ses fonctions, vous êtes obligés d’augmenter la distance de lecture pour faire la mise au point, jusqu’à tenir votre journal à bout de bras ! Quand vous en venez à maudire Mère Nature de ne vous avoir doté de bras plus longs, c’est qu’il est tant d’intervenir.

VOUS AVEZ DU MAL À LIRE LORSQUE LA LUMINOSITÉ EST FAIBLE
Votre difficulté à lire de près s’accentue quand la lumière est faible ? Cela est également un signe de la presbytie. Dans la pénombre, les pupilles se dilatent, et les effets de la presbytie se font alors d’autant plus ressentir. Les presbytes ont donc besoin d’un éclairage plus important pour pouvoir distinguer les petits caractères.

VOUS RESSENTEZ UNE FATIGUE VISUELLE
Face à ce problème d’accommodation, les yeux fournissent plus d’efforts qu’auparavant. Cela provoque alors une fatigue oculaire accompagnée d’irritations et d’un sentiment de picotement des yeux en fin de journée. D’autant plus si vous passez beaucoup de temps devant des écrans.

VOUS SOUFFREZ DE MAUX DE TÊTE
Les muscles des yeux des presbytes sont énormément sollicités tout au long de la journée. Ils se contractent pour bomber le cristallin, ce qui peut entraîner des maux de tête importants. Pour pallier aux désagréments de la presbytie, le verre progressif est la meilleure solution. En permettant une vision optimale de près comme de loin, il réduit les problèmes d’accommodation et offre un confort incomparable. N’hésitez pas à demander conseil à votre opticien pour choisir ceux qui correspondent le mieux à votre mode de vie.